Un petit tour au paradis

Dimanche 19. Eh bien non ! Il faut qu’on se fasse une raison : à chaque fois que l’on veut aller dans un coin « paradisiaque », le sort s’acharne sur nous et on a droit au mauvais temps.
Ici, ça commence en plein milieu de nuit par deux orages successifs d’une violence telle qu’on se demande si ça va pas nous tomber sur la tronche. On se croirait en plein jour, tout vibre et résonne. Et quand éclair et tonnerre sont quasi simultanés, on se pose des questions ! Ca finit par se calmer mais, au petit marin, le ciel est bouché et la pluie continue de tomber faiblement.
Qu’à cela ne tienne, la plage est belle même sous la pluie. Belle, certes, mais il ne faut pas trop regarder les abords car on y trouve une quantité impressionnante de déchets de toute sorte rejetés par la mer. Et manifestement, peu d’efforts sont faits pour préserver cet environnement qui gâche la beauté du site.
Alors on va le chercher ailleurs, ce paradis, sur une autre plage qui, si son nom est juste (Clear Water Bay) devrait mieux nous convenir. Il faut d’abord remonter toute la plage puis marcher dans l’eau le long du rivage pour atteindre des rochers d’où, nous a-t-on dit, démarre un chemin. Pas évidente cette longue marche dans l’eau qui monte jusqu’à mi-cuisse (c’est marée haute) sans trop savoir où l’on doit aller. Finalement le chemin se repère facilement et on le suit à travers la forêt native pendant plus de 40mn avant de déboucher sur une plage superbe, de sable blanc à l’eau limpide : seules quelques infrastructures abandonnées mais personne ou presque.
Trempés que nous sommes (malgré le temps, il fait chaud et humide dans cette jungle) par cette petite randonnée, le bain s’impose dans une eau claire et presque tiède… notre première baignade.
Retour vers la civilisation pour des choses plus triviales. Le couple de lillois que nous venons de recroiser sur l’ile nous a indiqué une gargote sur la plage où une petite dame propose de la vraie cuisine khmère. Eh bien, là aussi, ce sera pour une autre fois car la pluie ne fait que redoubler. On se dirige vers le Sunset que l’on avait repéré en se baladant. Bonne pioche, le poisson (red snapper) est excellent quelle que soit sa préparation.

Publié dans : Cambodge 2017 |le 21 novembre, 2017 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Voyagebombayinde |
fridaynow998d |
Clarisse erasmus à poznan |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | The right way to improve yo...
| Melaustralian
| HOME SITTING 16