Rikitikitavi à Kampot

Mardi 14. Dans le mini-van (un peu moins confortable que le précédent, mais bon !) le paysage est plutôt monotone. On est assis à côté d’un couple de jeunes lillois qui ont tout plaqué pour partir plusieurs mois en Asie. Comme ils sont marcheurs, comme nous, et qu’on a pas mal de points communs, le voyage passe vite.
La guesthouse (Seban) que nous ont indiqué Seng et Christophe est facile à trouver. Les premiers contacts avec Sébastien, un français qui tient l’auberge avec sa femme, sont plutôt sympas. Il nous indique les bons plans confirmant ainsi nos informations précédentes. Notre programme pour les jours suivants est d’ores et déjà fixé.
Kampot donne l’impression d’une petite ville tranquille avec ses anciennes maisons coloniales regroupées au bord du large estuaire de la rivière du coin. On s’y sent bien, on flâne le long des quais, dans les rues presque piétonnières (quel plaisir !). Après un petit Mojito siroté sur la terrasse du Rikitikitavi (oui, oui, il faut se souvenir du Livre de la Jungle) face au coucher de soleil, il ne reste plus qu’à aller sur le Floating Garden déguster un plat local au poivre de… Kampot (on en reparlera). Elle est pas belle la vie !

Coucher de soleil vu de la terrasse du Rikitikitavi

Coucher de soleil vu de la terrasse du Rikitikitavi

Mojito, quand tu nous tiens

Mojito, quand tu nous tiens

Publié dans : Cambodge 2017 |le 14 novembre, 2017 |1 Commentaire »

Vous pouvez laisser une réponse.

1 Commentaire Commenter.

  1. le 14/11/2017 à 17 h 38 min Henri & Lydia écrit:

    En bref c’est la belle vie!

    Répondre

Laisser un commentaire

Voyagebombayinde |
fridaynow998d |
Clarisse erasmus à poznan |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | The right way to improve yo...
| Melaustralian
| HOME SITTING 16