Vranka Jezero, et toi t’as combien ?

Samedi 1er. Pakostane a la particularité de se situer sur une bande de terre coincée, sur plusieurs dizaines de km, entre la mer et le lac Vranka Jezero, réserve naturelle pour les oiseaux. Nous décidons de louer deux VTC au camping et nous voilà partis. Ce qu’on ne savait pas, c’est que les chemins pour vélos indiqués sur la carte détaillé que nous avions sont très durs et à peine carrossables. Du coup, il faut y renoncer et prendre la route. Mais la route avec toutes ces voitures, c’est chiant. Donc, après quelques km et une balade sur le chemin du centre ornithologique (où l’on voit cormorans palmés, aigrettes et quelques hérons), on ramène les bicycles et on repart en camion.
Heureusement, car les distances sont beaucoup plus importantes que prévues et pour atteindre plusieurs sites dont le magnifique point de vue de Kamenjac avec sa petite chapelle en pierre qui domine d’abord le lac, en premier plan, puis la mer avec au loin le chapelet d’île et presqu’iles, il faut sacrément grimper.
Et puis, en passant, nous avons vu un resto juste en face du camping… ça a l’air bon. Effectivement, les calamars grillés, le maquereau et la dorade sont excellents… le tout accompagné de ce petit vin blanc spécialité du pays.

Publié dans : Monténégro 2016 |le 5 octobre, 2016 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Voyagebombayinde |
fridaynow998d |
Clarisse erasmus à poznan |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | The right way to improve yo...
| Melaustralian
| HOME SITTING 16