Archive pour le 3 novembre, 2013

Dimanche 3 : tournée des (po)potes

Autre rituel, celui de la tournée des amis locaux. Une « tâche » un peu compromise par un événement non prévu au programme : l’éclipse solaire. Si la lune n’a pas véritablement caché le soleil (en réalité, aucune conséquence n’a été ressentie, il fallait avoir des lunettes spéciales pour se rendre compte du phénomène) elle a fait disparaître les habitants de Ouaga. Les artisans que nous voulions voir étaient pratiquement tous restés chez eux de peur des conséquences de l’éclipse… On est en Afrique.
On a, malgré tout, fait le tour des différents centre artisanaux (le canal, l’hôtel Indépendance, le village artisanal…) avec une recréation, côté rafraîchissements, au « festigrill », un impressionnant regroupement de cafés/restaus en plein air offrant toutes sortes de grillades et boisons souvent alcoolisées. La tournée a permis de se remettre dans le bain de la production artisanale locale et de constater peu de nouveautés dans les objets proposés.
Avant de rentrer, un petit tour à l’ODE pour récupérer un malle laissée là-bas et voir Natanael (un des employés devenu ami), ravi de nous retrouver. Une bonne rasade de tamarin et nous voilà prêts à prendre la douche avant d’aller dîner.

Publié dans:Afrique 2013 |on 3 novembre, 2013 |Pas de commentaires »

Samedi 2 : Kokologho toujours à la même place

Impossible d’éviter la traditionnelle et nécessaire visite du premier jour au Centre de Kokologho. Donc, ce matin, départ vers 9h30 dès l’apparition d’Ousmane (notre « homme orchestre » providentiel) qui revient du contrôle technique avec le 4×4 Toyota. Un petit passage chez nos banquiers libanais avant de faire les quelque 40 Km de bonne route goudronnée.
Au niveau aspect général, le centre à peu évolué depuis mon dernier séjour, il y a un an. Certes les arbres ont poussé mais les terrains semblent un peu à l’abandon. Il faut dire que les récoltes viennent d’avoir lieu et que, faute d’un nombre suffisant d’élèves inscrits en première année (seulement 15 à ce jour), la rentrée ne s’est faite que la semaine dernière… les activités n’ont donc pas encore pu débuter.
Le tour du « propriétaire » effectué, nous nous réunissons avec toute l’équipe du centre autour de Cathy et Philou sous l’arbre à palabres pour faire le point sur la situation du centre. Comme d’habitude, les formateurs étalent leur catalogue de revendications plus personnelles que collectives et professionnelles. Leur intérêt personnel semble plus les préoccuper que leur volonté de faire en sorte que le centre fonctionne dans de bonnes conditions et s’améliore au profit des élèves. On ne les sent toujours pas vraiment impliqués dans le projet. La discussion s’engage autour des vrais sujets : le problème du recrutement, le suivi des élèves après leur sortie et les projets de construction.
Il est déjà 18h et il est temps de penser au retour avant la nuit qui pointe déjà. Une bonne douche pour se décrasser et nous voilà attablés au « Fromager », une sorte de retour aux origines puisque nous sommes à deux pas des chambres de l’ODE où nous allions depuis des années. Décidément, ce restau est excellent. Une des meilleures adresses de Ouaga au niveau qualité/prix.

Publié dans:Afrique 2013 |on 3 novembre, 2013 |Pas de commentaires »

Voyagebombayinde |
fridaynow998d |
Clarisse erasmus à poznan |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | The right way to improve yo...
| Melaustralian
| HOME SITTING 16